La cinémathèque de Corse

"Belles Héllènes" Mardi 17 Avril 2018 à la Cinémathèque de Corse à partir de 19h00.


En présence de la réalisatrice Marie-Jeanne Tomasi.
à 19h00
Dimanche nuageux

Film de Marie-Jeanne Tomasi
France • Documentaire • 2018 • 52 min
Par la fréquentation des tavernes de Rébétiko, beaucoup de grecs trouvent là le moyen de satisfaire leur nostalgie ainsi que d’apaiser un quotidien qu’une crise accable bien souvent.
C’est une musique qui s’est épanouie dans le port du Pirée et des quartiers d’immigrés d’Asie Mineure après le transfert de population de 1922, que l’on nomme ici « la grande catastrophe ».
De par son origine orientale, le Rébétiko permet aux Grecs d’affirmer aussi leur identité. Entre musique, chants et danses, il est devenu un exutoire autant qu’un art de vivre.
Il y a Fotini venue du nord de la Grèce pour le chanter, Nikos qui retrouve avec assiduité et passion des amis pour en jouer, et ceux musiciens et comédiens qui prouvent combien cette musique fait partie de l’histoire grecque.

Marie-Jeanne Tomasi

Auteur, réalisatrice, vit et travaille à Bonifacio en Corse.
Voyageuse de la Méditerranée, ses films parlent de l’île, son île, mais aussi de l’Italie ou de la Grèce, où se mêlent l’art, les rapports entre individus et société.

à 21h00
Des spectres hantent l’Europe
Réalisé par Maria Kourkouta et Niki Giannari.
France • Documentaire • 2016 • 1h39
La vie quotidienne des migrants (Syriens, Kurdes, Pakistanais, Afghans et autres) dans le camp de Idomeni.
En attendant de traverser la frontière gréco-macédonienne : des queues pour manger, pour boire du thé, pour consulter
un médecin.
Un jour, l'Europe décide de fermer ses frontières une bonne fois pour toutes. Les "habitants" de Idomeni décident, à leur tour, de bloquer les rails qui traversent la frontière.


A l’origine, il y a un texte poétique au titre éponyme de Niki Giannari, documentaire et poèsie sont commentés dans un livre du philosophe Georges Didi-Huberman et Niki Giannari, « Passer quoi qu’il en coûte » aux éditions de Minuit, 2017.

« Avec un désir que rien ne peut vaincre
ni l’exil, ni l’enfermement, ni la mort orphelins, épuisés,
ayant faim, ayant soif séculaires et sacrés sont arrivés
en défaisant les nations et les bureaucraties.
Ils passent et nous pensent »,
« Les morts que nous avons oubliés,
les engagements que nous avons pris et les promesses,
les idées que nous avons aimées,
les révolutions que nous avons faites
les sacrements que nous avons niés,
tout cela est revenu avec eux.
Où que tu regardes dans les rues ou les avenues de l’Occident,
ils cheminent : cette procession sacrée nous regarde et nous traverse.
Maintenant silence.
Que tout s’arrête.
Ils passent. »


Niki Giannari

"Belles Héllènes" Mardi 17 Avril 2018 à la Cinémathèque de Corse à partir de 19h00.
Niki Giannari
Née en 1968 dans le Péloponnèse. Elle vit et travaille à Thessalonique.
Elle écrit des récits et des poèmes en prose liés aux formes de vie dans la Grèce contemporaine. Elle a publié plusieurs interventions dans le contexte des luttes politiques actuelles, notamment dans le cadre de l’entraide médicale et sociale en Grèce du Nord.

Maria Kourkouta
Née en 1982 en Grèce du Nord. Après un cursus universitaire en Grèce sur l’histoire des Balkans, elle s’est rendue à Paris en 2006. En France, elle a effectué des recherches doctorales consacrées à la question du rythme au cinéma. Depuis 2008, elle a réalisé des films, principalement en pellicule 16mm, au sein de laboratoires indépendants français (L’Etna, puis L’Abominable) dont elle toujours un membre actif.
Elle réalise les courts métrages Préludes (2008-2011), et Retour à la rue d'Éole (Arte Prize for European Short Film - Festival International d'Oberhausen) sélectionné au Cinemed en 2013.
Depuis quelques années, ses travaux cinématographiques visent à trouver les images et les rythmes d’une profondeur historique. Des spectres hantent l'Europe est son premier long métrage.