La cinémathèque de Corse

Casabianca

Durée: 1h24


Film de guerre de Georges Péclet. 1951. Noir et blanc. Scénario: d’après le témoignage du Commandant l’Herminier Adaptation : Jane Edith Saintenoy et Georges Péclet Musique : Marceau Van Hoorebecke, Anna Marly Conseiller technique de la Marine Nationale : Lieutenant de vaisseau De Victor Production : Société Croix du Sud 1950 Distribution: Astoria Films (Paris) Lieux de tournage: Ajaccio • Calcatoggio • région de Cargèse / Piana

En novembre 1942, au moment où les troupes alliées se positionnent en Afrique du Nord, une armée d’occupation forte de
100.000 hommes, verrouille la Corse.
Dès décembre 1942, le sous-marin Casabianca, qui avait réussi à s’échapper de Toulon pour rejoindre Alger, déjoue le blocus de l’île pour appuyer la Résistance des patriotes corses.
Le bâtiment militaire, mené par le Commandant Jean L’Herminier et son équipage de quatre vingt-cinq marins, effectue des missions clandestines de débarquement d’hommes et de matériel, armes et radios, sur la côte ouest de la Corse.
Le dernier voyage de cette épopée du Casabianca verra le débarquement du premier bataillon de choc à Ajaccio en liesse le
12 septembre 1943 : ces cent neuf hommes, renfort de l’insurrection des patriotes, avaient trouvé place dans l’étroit sous-marin.
Casabianca relate ces épisodes de l’odyssée du sous-marin, éclairant les dangers partagés avec courage par les hommes et les femmes, marins comme patriotes, la vie à bord, la solidarité devant le péril.
Jean Vilar habite avec son talent le personnage du Commandant L’Herminier.
Tourné sur les lieux de débarquement, nourri des témoins directs de l’action, certains même jouant leur propre rôle,
Casabianca écrit une page glorieuse de la Libération.
Cette mémoire historique collective s’adresse à tous publics, une découverte pour les plus jeunes ou une souvenance pour les plus anciens.