La cinémathèque de Corse

DA FASSI UNA SPULENDATA

Durée: 40mn


Réalisation: Noëlle Vincensini, Jean-François Bertrand.
Musique : Traditionnels, Canta U Populu Corsu
Montage: Andrée Davanture
Production : Parc Régional Corse
Lieux de tournage: Cuttoli-Curtichjatu

1974. Noir et blanc. Documentaire.
Langue corse, sous-titrée.

Au début des années 70, le retour de Noëlle Vincensini dans son île natale est intimement lié au mouvement d’alors, où
nombre d’artistes, d’intellectuels et de créateurs - ne serait-ce que de leur propre vie - , amorcent une réappropriation
culturelle de l’identité insulaire. Filmer permet d’enrayer la disparition d’une réalité qui, déjà, s’effrite sur la modernité.
Dotée à la fois des outils de l’ethnographe et de la sensibilité de son identité corse, Noëlle Vincensini signe avec Da fassi una spulendata son premier documentaire.
Tourné avec la population de Cuttoli-Curtichjatu, bercé par le « Seri sera » de Canta u Populu Corsu, le film tamise la vie du village, les gestes de chacun au moment de la châtaigne. Fumées au dessus des « fucone », bien préparées pour le four, glissant dans la meule, fondant dans la bouche, elles sont le lien de ces femmes et de ces hommes auxquels le vieux raconte à la veillée « c’était
bien beau naguère, mais c’est plus facile de vivre aujourd’hui». Une phrase qui, à la lueur des images, retentit avec force dans notre 21ème siècle.