La cinémathèque de Corse

Projection des films "Stonde" de Noëlle Vincensini et "Au temps des Guitares"de Dominique Lanzalavi, lundi 5 Août à Giannuccio à 21h00.


Séance de Cinémathèque Itinérante le lundi 5 Août à Giannuccio à partir de 21h00.
STONDE 

1985. Couleur. Documentaire. 45min
Réalisation : Noëlle Vincensini
Son : Jacques Pibarot
Montage : Andrée Davanture
Près de dix ans après Da fassi una spulendata et Da la piaghja a la muntagna, Noëlle Vincensini, termine une trilogie emblématique du riacquistu.
Ces « Stonde » avec « ceux de Lettu Maio » égrènent les échos des fêtes d’avant, quand elles duraient quatre jours, les mazurkas et les polkas qu’on dansait à l’aire à blé, l’intimité avec la nature, avec la vie, avec la mort, tous ces instants où l’on se raconte les instants d’avant.
« Un instant pour la vie, un instant pour la mort », chantonne la fillette en lançant son ballon sur le mur des souvenirs de cette petite communauté rurale, tandis que la veuve caresse le chevalet de la tombe de l’époux.
La Saint-Michel réunit le village et les yeux de chacun picotent devant les images palies d’un temps enfui, images d’instants.
« La vie est cheval qui va » scandent les canzunetti.
Comme dans ses deux précédents documentaires, Noëlle Vincensini avec Stonde saisit la vérité sans que la nostalgie ne trouble le propos.
En mettant le point final à la peinture de la Corse qui lui est chère, la réalisatrice passe le témoin plutôt qu’elle ne témoigne, avec respect et déférence pour tous ceux qu’elle a porté à l’écran. Un regard juste sur une perte d’identité toujours aussi actuelle.

AU TEMPS DES GUITARES

Documentaire de Dominique Lanzalavi.52min  

France • 2014 •
Produit par Paul Rognoni.
Images : Marc Lavastrou.
Son : Pierric Serre.
Une coproduction Mareterraniu et France 3 Corse-Via Stella
Soutenu par la Collectivité territoriale de Corse / le CNC.
 
Une époque légendaire. Un véritable âge d'or. C'est de cette façon que les Corses qui l'ont vécu parlent le plus souvent de cette époque qui s'étire de la fin de la Seconde guerre mondiale aux années 80. C'était le temps des cabarets corses, de la fête, de l'amour et de l'insouciance, des sérénades, des mandolines et des guitares qui accompagnaient le développement du tourisme et la libération des mœurs.
Une époque musicale enchantée avec l'apparition d'une génération exceptionnelle d'artistes corses et d'un nouveau répertoire dont le succès a dépassé les frontières de l'île et même de la France.
Mais c'est aussi une période où la Corse s'est vidée d'une grande partie de ses forces vives poussées à l'exil par les difficultés économiques.
Sur le Continent,les amicales corses et les cabarets ont alors constitué un refuge pour 
tous les expatriés en mal du pays et les amoureux de la Corse.Bientôt les chansons se sont faites plus nostalgiques,plus revendicatives avant que n'apparaisse le mouvement nationaliste et le Riacquistu dans les années 70.
Ce sera alors le temps d'une confrontation musicale, politique et générationnelle entre les jeunes musiciens engagés et leurs aînés.
 
Comment est né le phénomène des cabarets corses ? En quoi est-il révélateur des évolutions de la société Corse des cinquante dernières années?
Pourquoi a-t-il été mis de côté avant de connaître un incroyable retour en force? 

Des acteurs majeurs de cette histoire livrent leurs souvenirs et interprètent les plus grands succès de l'époque.